Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIMO

Fimo en Janvier !

dimanche, le 5 février 2012, 15:36

L'atelier de Janvier était ambitieux ; j'avais prévu de retravaillé avec la Fimo mais, pour une fois, pas de perles mais du modelage de figurines.

Modeler des petites figurines est, je trouve, plus difficile que les perles - cela demande une meilleure technique et une connaissance basique des proportions. Pour une souris ou un lapin, si les oreilles sont trop grandes ou les pattes trop courtes ce n'est pas grave. Pour une figure humanoïde, on devient très vite critique pour ce genre de détails !

Pour préparer cet atelier j'ai de nouveau essayé la porcelaine froide - une fois par an pour l'atelier Fimo je m'y mets. J'ai été un peu plus convaincue que pour mes premiers essais mais je trouve toujours que c'est moins facile que la Fimo, car c'est soit trop mou soit déjà sec... Mais c'est vrai que de ne pas avoir à cuire est un réel avantage !

Voilà mes réalisations, avant ou un peu après l'atelier (histoire de rester sur ma lancée). Seuls les dragons rouges sont en porcelaine froide, le reste est en Fimo

Je n'ai pas inventé grand chose pour ces travaux, je n'ai pas encore le niveau suffisant pour cela.
Lorsque je m'en souviens je cite ci dessous mes sources d'inspiration - que vous trouverez aussi sur ce lien Pinterest


Trois aliens, pouvant servir de breloque.


Un lapin porte étiquette à la manière de Natasel


Une figurine stylisée, selon un excellent tuto déniché sur Youtube


Nounours


Encore un dragon à la manière de Kristie Friesen - j'adore !



Une esquimote portant une pomme


COuple de dragons amoureux


Petite elfe assise, qui a malheureusement cassé après une mauvaise chute...


Elfe bleu, d'après un modèle de Maureen Carlson (Clay Characters for Kids)


Souris Ballerine, modèle original en pâte à sucre déniché dans un livre de Maisie Parish



Voilà maintenant quelques photos de ce qu'ont fait les participants - attention, les sujets ne sont pas terminés car les détails comme les yeux, doivent être faits après cuisson.  Tout le monde a commencé par faire un mouton (trouvé dans le livre 'Animaux en pate Fimo" de Liesa Bastain, que je conseille vivement).
Je n'ai pas le mien en photo car je l'ai donné, je tacherai d'en refaire un nouveau. Puis, séance libre pour terminer.



La maîtresse des petits a craqué pour cette pomme chat...









Nathalie et Muriel ont planché sur des Kokeshi - les photos sont un peu floues, désolée.


Frédérique a fait - entre autre - une pomme chat et son fils de 7 ans a fait cet alien (d'après Dinko Tilov)qui je trouve super expressif !


Carine, a décliné les moutons





Denise et une de ses amies, pour ces petites fées assises.

Voilà, cela m'a vraiment donné envie de m'y mettre plus sérieusement. A bientôt !

Fimo, encore et toujours.

dimanche, le 30 janvier 2011, 19:40

Voilà encore un petit billet Fimotesque. Je pense que je vais m'arrêter là pour quelques mois - même si je commence à vraiment y prendre goût !

J'ai déjà une pièce réservée à mes activités, j'ai de la chance ; mais parfois je pense qu'il m'en faudrait 4 ou 5... Une pour le scrap, une pour la fimo, une pour le tissu, une pour la peinture. On peut toujours rêver !

Voilà mes deux dernières réalisations en Fimo. Ce sont des petits personnages modelés.

Ce lutin est directement inspiré du livre "la porcelaine froide" de Nathalie Quinquempoix. Et je trouve qu'il ressemble pas mal aux photos de bébés d'Anne Geddes...

Modeler la tête s'est avéré plus facile que je le craignais. Ce sont les mains qui m'ont posé plus de problèmes - entre les proportions (elles sont un peu trop grosses d'ailleurs !) et la forme des doigts, j'ai galéré. Mais le résultat n'est pas si mal !

J'avais aussi peur de louper la peinture des yeux mais je m'en suis bien sortie.

Mon principal ennui a été que mon lutin n'a pas assez cuit la première fois et que j'ai cassé pas mal de  décorations. J'ai recollé ce qui pouvait l'être et j'ai recuit - maintenant il est solide !

Voilà maintenant mon second personnage :

Là, j'avoue que ce n'est pas DU TOUT ce que je voulais faire. Je voulais faire une petite fée toute mimi et je me suis retrouvée avec une orquesse un peu rondouillarde. Et encore, vous ne l'avez pas vue chauve... Mais finalement j'aime bien ce look un peu grunge. J'ai aussi compris que modeler une fée parfaite me prendrait du temps, et que cela nécessitait certainement des bases solides en sculpture et en dessin, et des années de pratique - je n'ai ni l'un ni l'autre.

Alors restons modeste, et retournons au travail.

l'Atelier Fimo de janvier

samedi, le 29 janvier 2011, 16:48

Voilà quelques photos de l'atelier Fimo du 18 janvier.

C'était notre seconde séance de Fimo ; la fois précédente, nous avions réalisé les perles et chacune les a cuites. Cette fois ci nous les avons assemblées en bijoux, ce qui a été l'occasion de découvrir encore de nouveaux outils et de nouvelles techniques - poser un fermoir, les clous et anneaux de jonction, etc.

Corine a fait un collier et des boucles assorties avec la technique de la feuille dorée. Le collier est monté sur un cordon noir.

Valérie a fait ce bracelet de breloques, essentiellement à partir de canes turquoise/chocolat.

Muriel, en plein travail, monte ses perles imitation ébène (ou réglisse ?) avec des perles marbrées bleues.

Georgette a fait deux colliers parme avec de la feuille argentée.

Isabelle a confectionné ce bracelet 'bonbons roses'.

Mais toutes n'ont pas fait des bijoux.

Nathalie a fait un oiseau (le fil de fer sert à maintenir une ouverture entre les ailes, il n'est pas définitif)

Arthur, son fils de dix ans, a aussi fait un oiseau

Et Ghyslaine, qui a eu du mal à se motiver, a fini par faire ce porte photos - et elle a prise toutes les photos de l'atelier.

Quant à moi j'avais bien travaillé avant l'atelier ; voilà mes réalisations :

Un collier ébène 'ethnique', inspiré du très beau livre 'Bijoux en pâte Fimo' de Mathilde Brun, que je conseille à tous.

Un collier de style asiatique en fausse jade, inspiré par le livre "1001 effets de matière pour créer des perles" de C. Blackburn - génial aussi. 

Un collier "indien" avec des fausses turquoises et du faux corail - les autres perles sont des vraies !

Et cette broche dont le modèle se trouve dans le livre "Créer ses bijoux en pâte polymère" d'E. Soffiati, également un must dans toute bibliothèque de fimoteuse.

Et maintenant, un oiseau en Fimo

vendredi, le 21 janvier 2011, 20:54

Me voilà toujours dans ma série Fimo à la manière de Christi Friesen. Cette fois j'ai fait un oiseau et même si je n'ai pas pris de photos pour illustrer un tutorial je vais essayer d'expliquer comment on fait.

Matériel :

- Fimo blanche, nacrée, sahara, dorée, cuivrée, bleu pacifique
- mirette fine (outil à bout rond)
- un outil pointu (perce papier, aiguille, ...)
- peinture à l'huile sienne brûlée et éponge, pour la patine
- facultatif : un morceau de fil métallique (~ 1 mm diamètre, ~ 2 cm longueur), pinceau gomme, petite perle en verre foncée, poudre mica cuivrée et pinceau.

On commence par préparer les mélanges suivants :

- 2 barres de blanc, 2 barres de nacré, 1 barre de sahara
- 1/4 barre bleu, 1/4 barre blanc
- 1 noisette du mélange précédent avec la même quantité du mélange écru
- vous pouvez encore préparer une troisième nuance de bleu plus claire si vous voulez.
- une noisette de doré
- une noisette de cuivré.

Commencez par faire une boule avec le premier mélange, puis formez un boudin de la taille de votre pouce. Réservez l'excédent.

Modelez forme la tête - en amincissant ce qui correspond au cou et en pinçant le bec. Modelez le support de la queue, en aplatissant l'autre moitié de votre boudin. Avec un outil à bout rond, marquez l'emplacement de l'oeil. Vous pouvez utiliser une perle - en verre car elle cuira à 110°C et ne doit pas fondre - ou une chute de Fimo foncée.

Avec le reste de pâte claire, formez deux boules de la taille d'une noix. Applatissez les en disque et donnez leur la forme d'une aile - sans les décorations. Collez les ailes de part et d'autre du corps. Si l'oiseau doit être suspendu, vous pouvez ajouter un morceau de fil métallique entre les ailes pour éviter qu'elles ne se collent définitivement.

Avec les mélanges de couleur, formez des petits boudins et donnez leur la forme de plumes. Utilisez-les pour décorer la queue, les ailes, le thorax puis la tête de l'oiseau. Vous pouvez utiliser un pinceau-gomme pour bien lisser tous les raccords.

Si vous le souhaitez, vous pouvez texturer avec l'outil pointu le corps et les ailes. Vous pouvez aussi colorer le bec avec la poudre cuivrée.

Une fois que l'ensemble vous satisfait, faites cuire 30 minutes à 110°C. Je fais cuire mes objets Fimo dans une boite métallique exclusivement réservée à cet usage, de manière à limiter les éventuels dépôts sur les parois du four. Il paraît que des matières plastiques gazeuses peuvent se dégager pendant la cuisson, et elles se déposeraient sur les parois du four si l'objet n'était pas confiné. 

Lorsque l'oiseau est cuit et a refroidi, vous pouvez le patiner avec la peinture à l'huile. Pour cela, on applique la peinture avec un morceau de chiffon et on essuie rapidement l'excédent avec une éponge. Si vous n'avez pas d'huile, on peut le faire avec de l'acrylique mais c'est moins facile (l'acrylique sèche vite, très vite !)

L'huile met plusieurs jours à sécher, ne soyez pas pressé !

Ah oui, et si vous aviez mis un fil de fer pour maintenir une ouverture entre les ailes et bien c'est le moment de l'enlever.

Chouette, non ?

Des dragons en Fimo à la manière de Christi Friesen

vendredi, le 7 janvier 2011, 10:47

J'ai découvert Christi Friesen grâce à Amazon - vous savez, le lien 'ceux qui ont acheté ont aussi aimé ...' , qui me fait toujours commander trois fois plus de livres qu'initialement prévu !

Cette artiste américaine réalise des petites sculptures en pâte Fimo, qu'elle orne de perles ou d'éléments en métal, dans le style "SteamPunk". Elle fabrique ainsi des dragons merveilleux, des oiseaux fantastiques, des tortues imaginaires... Et comme ses livres expliquent très bien comment s'y prendre, toutes ces réalisations sont parfaitement à portée de main.

Voilà mes premières tentatives.

Tout d'abord, ce petit dragon vert et doré. J'admets, j'ai eu la main un peu lourde sur le vernis -  je cherche un vernis mat compatible avec la Fimo, je ne l'ai pas encore trouvé !

Le dragon mesure environ 7 cm.

Et voilà le second.

Pour être honnête, celui ci est fait en porcelaine froide ; je voulais tester cette matière et la comparer à la Fimo. Bon, ce n'est pas tout à fait pareil, moi je préfère la Fimo, mais comme la porcelaine froide ne se cuit pas, on peut y incorporer plus de matériaux différents.

Cette belle nymphe bleue mesure environ 8 cm.

Mes photos sont de très mauvaise qualité...

Mon mari m'a demandé à quoi servaient ces dragons - les miens ne servent à rien, c'est juste pour le plaisir. Mais on peut en faire un pendentif, un objet de décoration à suspendre ou à poser, etc. La Fimo résiste très bien dehors, pourquoi pas accrocher ces bêtes féroces dans les cerisiers pour faire fuir les pies ?

Ces réalisations m'ont donné envie d'explorer la sculpture - mon but ultime serait de faire des fées aussi jolies que celles de Krista Roberson mais il va me falloir une bonne dizaine d'années pour parvenir à ce niveau, je pense...

Encore un livre : "Créer ses bijoux en pâte polymère".

dimanche, le 3 janvier 2010, 19:03

Grâce à ces deux tomes très réussis d'Edith Macotta Soffiati, vous allez avoir, tout comme moi, immédiatement envie de vous mettre à la pâte Fimo. Avec des explications claires, des projets variés mis en valeur par de belles photos, il n'y a plus aucune raison de ne pas essayer !

Lire la suite...

L'Atelier FIMO - 16 novembre, 14 décembre

dimanche, le 27 décembre 2009, 16:39

fimo07Pour les ateliers de novembre et décembre, j'ai ramené de la pâte polymère (FIMO). AU début, mes participantes ont été décontenancées par cette matière - de la pâte à modeler pour adultes ? Pour faire des perles ? Des objets ? A cuire au four ? De plus en plus étrange... La première séance, très libre, a permis à chacune de se familiariser avec la pâte. Pour la seconde, j'ai davantage dirigé l'atelier, et toutes ont réalisé une cane en millefiori, pour recouvrir un photophore en verre.

Lire la suite...