Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tutorial

Assiette vide-poches.

mardi, le 12 juillet 2011, 12:15

Je continue ma série de décoration de la porcelaine.

Voilà une assiette qui peut servir de vide-poche, ou de décor, avec une reproduction d'un dessin de Sarah Kay.

Je n'ai pas la patience ni le talent pour reproduire les tissu 'liberty' des dessins originaux. Alors j'ai un peu simplifié, et modifié les couleurs.

J'ai commencé par décalquer le dessin sur du papier calque. Par chance, l'original était à la bonne taille directement.

J'ai ensuite utilisé du papier carbone gris (Sally's Graphite Paper, en magasins spécialisés) pour transférer le dessin, après avoir dégraissé l'assiette à l'alcool.

J'ai utilisé de l'encre de chine pour les contours. Appliquée à la plume cela permet un traçé très fin. J'avais dans l'idée que l'encre de chine était indélébile, ce qui n'est pas tout à fait le cas puisque certaines portions ont disparu pendant la mise en couleurs: j'ai donc verni le motif après cuisson.

La peinture, Porcelaine150 de Pébéo, est appliquée au pinceau, en couche épaisse. L'effet sur le pantalon n'est pas volontaire, la peinture a refusé obstinément d'accrocher le support de manière uniforme. Heureux accident !

J'ai cuit une première fois - 150°C, 35 minutes.

J'ai recouvert toute la surface d'une couche de médium brillant (toujours dans la même gamme) et j'ai recuit une seconde fois.

Voilà d'autres exemples, réalisés de la même manière.

Un autre vide-poche, avec des tournesols.

Un dessous de plat, conçu et réalisé par Alexandre (6 ans 1/2)

(Dans cet exemple, le contour est fait avec des feutres Pébéo)

Et mon vide-poche, inspiré d'un motif trouvé dans mon livre l'Art Russe (coll. Cahiers de dessins)


Une boîte pour le thé.

samedi, le 2 avril 2011, 17:10

Un petit cadeau tout mimi : une boîte pour ranger les sachets de thé.

J'ai adapté un modèle d'Andrea Walford - en modifiant les dimensions et en consolidant le fond et le couvercle, qui sont en cartonette.


Le tutorial : c'est ici !

A bientôt,

Nathalie.


Et maintenant, un oiseau en Fimo

vendredi, le 21 janvier 2011, 20:54

Me voilà toujours dans ma série Fimo à la manière de Christi Friesen. Cette fois j'ai fait un oiseau et même si je n'ai pas pris de photos pour illustrer un tutorial je vais essayer d'expliquer comment on fait.

Matériel :

- Fimo blanche, nacrée, sahara, dorée, cuivrée, bleu pacifique
- mirette fine (outil à bout rond)
- un outil pointu (perce papier, aiguille, ...)
- peinture à l'huile sienne brûlée et éponge, pour la patine
- facultatif : un morceau de fil métallique (~ 1 mm diamètre, ~ 2 cm longueur), pinceau gomme, petite perle en verre foncée, poudre mica cuivrée et pinceau.

On commence par préparer les mélanges suivants :

- 2 barres de blanc, 2 barres de nacré, 1 barre de sahara
- 1/4 barre bleu, 1/4 barre blanc
- 1 noisette du mélange précédent avec la même quantité du mélange écru
- vous pouvez encore préparer une troisième nuance de bleu plus claire si vous voulez.
- une noisette de doré
- une noisette de cuivré.

Commencez par faire une boule avec le premier mélange, puis formez un boudin de la taille de votre pouce. Réservez l'excédent.

Modelez forme la tête - en amincissant ce qui correspond au cou et en pinçant le bec. Modelez le support de la queue, en aplatissant l'autre moitié de votre boudin. Avec un outil à bout rond, marquez l'emplacement de l'oeil. Vous pouvez utiliser une perle - en verre car elle cuira à 110°C et ne doit pas fondre - ou une chute de Fimo foncée.

Avec le reste de pâte claire, formez deux boules de la taille d'une noix. Applatissez les en disque et donnez leur la forme d'une aile - sans les décorations. Collez les ailes de part et d'autre du corps. Si l'oiseau doit être suspendu, vous pouvez ajouter un morceau de fil métallique entre les ailes pour éviter qu'elles ne se collent définitivement.

Avec les mélanges de couleur, formez des petits boudins et donnez leur la forme de plumes. Utilisez-les pour décorer la queue, les ailes, le thorax puis la tête de l'oiseau. Vous pouvez utiliser un pinceau-gomme pour bien lisser tous les raccords.

Si vous le souhaitez, vous pouvez texturer avec l'outil pointu le corps et les ailes. Vous pouvez aussi colorer le bec avec la poudre cuivrée.

Une fois que l'ensemble vous satisfait, faites cuire 30 minutes à 110°C. Je fais cuire mes objets Fimo dans une boite métallique exclusivement réservée à cet usage, de manière à limiter les éventuels dépôts sur les parois du four. Il paraît que des matières plastiques gazeuses peuvent se dégager pendant la cuisson, et elles se déposeraient sur les parois du four si l'objet n'était pas confiné. 

Lorsque l'oiseau est cuit et a refroidi, vous pouvez le patiner avec la peinture à l'huile. Pour cela, on applique la peinture avec un morceau de chiffon et on essuie rapidement l'excédent avec une éponge. Si vous n'avez pas d'huile, on peut le faire avec de l'acrylique mais c'est moins facile (l'acrylique sèche vite, très vite !)

L'huile met plusieurs jours à sécher, ne soyez pas pressé !

Ah oui, et si vous aviez mis un fil de fer pour maintenir une ouverture entre les ailes et bien c'est le moment de l'enlever.

Chouette, non ?

Une carte porte chèque

mercredi, le 15 décembre 2010, 15:38

Voilà une carte très facile à réaliser, qui permet d'offrir un chèque à Noël (ou à ne autre occasion).



(Stampin Up : papier Belle Vacance, tampon Noël Contemporain, Perforatrice et Ruban)

Et quand on ouvre la carte, cela donne :

  



J'ai trouvé différents tutoriels la présentant, mais il semble qu'elle ait été publiée pour la première fois ici (attention, en norvégien !)

Je donne ici les explications pour réaliser cette carte à partir d'un format A4 (comme les feuilles Stampin Up).

Matériel :

  • Un plioir
  • Un cutter
  • Une perforatrice ronde de 3 cm de diamètre
  • Crayon de papier, gomme, colle, équerre, règle
  • Un cardstock au format A4
  • un morceau de papier assorti de 3 * 21 cm
Sur la feuille A4 format paysage, marquez 3 plis - en partant du bord gauche, à 9cm, 14.8 cm ; en partant du bord droit, à 9cm.
Pliez la feuille en accordéon.





Nous allons commencez par travailler carte ouverte. Au niveau du pli central, faites deux repères à 1,5 cm de chaque extrémité Tracez une ligne parallèle au pli, à 1,5 cm du bord, entre ces deux repères. (nb : cette largeur correspond au rayon de votre perforatrice ronde ; adaptez la si besoin). Avec la perforatrice, découpez deux demi-cercles, en la positionnant comme le montre le schéma.

Avec le cutter, couper le long du repère entre les deux ouvertures et gommer les marques de crayon.
Faites un repère au milieu de l'encoche. Découpez un demi cercle à la perforatrice, en alignant le repère et le centre de la perforatrice.




Refermez la carte. Pliez votre bande de papier de 21 cm * 3 cm en deux dans le sens de la largeur (elle doit faire 1,5 * 21 cm).
Collez cette bande à l'extérieur de la carte comme le montre le dessin. Cela ferme la carte, et évite au chèque de glisser.


La structure de la carte est terminée, il n'y a plus qu'à la décorer !