Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

porcelaine

Assiette vide-poches.

mardi, le 12 juillet 2011, 12:15

Je continue ma série de décoration de la porcelaine.

Voilà une assiette qui peut servir de vide-poche, ou de décor, avec une reproduction d'un dessin de Sarah Kay.

Je n'ai pas la patience ni le talent pour reproduire les tissu 'liberty' des dessins originaux. Alors j'ai un peu simplifié, et modifié les couleurs.

J'ai commencé par décalquer le dessin sur du papier calque. Par chance, l'original était à la bonne taille directement.

J'ai ensuite utilisé du papier carbone gris (Sally's Graphite Paper, en magasins spécialisés) pour transférer le dessin, après avoir dégraissé l'assiette à l'alcool.

J'ai utilisé de l'encre de chine pour les contours. Appliquée à la plume cela permet un traçé très fin. J'avais dans l'idée que l'encre de chine était indélébile, ce qui n'est pas tout à fait le cas puisque certaines portions ont disparu pendant la mise en couleurs: j'ai donc verni le motif après cuisson.

La peinture, Porcelaine150 de Pébéo, est appliquée au pinceau, en couche épaisse. L'effet sur le pantalon n'est pas volontaire, la peinture a refusé obstinément d'accrocher le support de manière uniforme. Heureux accident !

J'ai cuit une première fois - 150°C, 35 minutes.

J'ai recouvert toute la surface d'une couche de médium brillant (toujours dans la même gamme) et j'ai recuit une seconde fois.

Voilà d'autres exemples, réalisés de la même manière.

Un autre vide-poche, avec des tournesols.

Un dessous de plat, conçu et réalisé par Alexandre (6 ans 1/2)

(Dans cet exemple, le contour est fait avec des feutres Pébéo)

Et mon vide-poche, inspiré d'un motif trouvé dans mon livre l'Art Russe (coll. Cahiers de dessins)


Un sucrier

mardi, le 12 juillet 2011, 09:00

Pour une fois je n'ai pas fait une carte !

Pour préparer un atelier 'peinture sur porcelaine loisirs' à Jury, j'ai fait ce sucrier.

Les motifs sont d'abords traçés au cerne dorés, puis peints avec de la peinture assez épaisse.

On laisse sécher 24 heures, on cuit au four 30 minutes à 150°C et voilà, le tour est joué.

J'utilise la peinture Porcelaine150 de la marque Pébéo. Ce n'est pas aussi fin ni aussi résistant que la vraie peinture sur porcelaine mais c'est moins cher, et on peut cuire au four ménager.

Atelier peinture sur porcelaine

mardi, le 25 mai 2010, 20:23

Pour l'atelier du mois d'avril, j'avais choisi comme technique la peinture sur porcelaine qui cuit au four ménager - type Porcelaine 150 de Pébéo.

Avec un peu de patience, on peut se faire un service 12 pièces personnalisé, qui rend presque aussi bien que celui transmis par votre grand-mère... 

Voilà quelques exemples de réalisation de l'atelier :

Ca, c'est la mienne. Les bandes ont été délimitées avec du scotch de masquage. Les motifs ronds ont été réalisés avec des pochoirs (négatifs et positifs) que j'ai découpés dans du papier adhésif à la perforatrice. Les lignes blanches sont réalisées avec un cure dent et une lame de scalpel.


Pour faire ce vide-poche, Ghislaine a d'abord tracé les contours au cloisonné doré, avant de remplir les zones ainsi délimitées de peinture épaisse.



Cette assiette, de Muriel ou Valérie (elles ont fait la même), est faite avec les feutres Pébéo.

Lire la suite...